Les raisins

Trois grands cépages pour autant de Lambruscos de renommée mondiale!

_r2_c1

Lambrusco di Sorbara

Il s’agit d’une variété de cépages autochtones d’origine ancienne dérivant de la domestication des vignes sauvages également appelées « uzeline » ou « oseline » (« oiseaux » en dialecte). La vigne tire son nom du village du hameau de Sorbara situé sur la commune de Bomporto, près de Modène. Le phénomène du millerandage (les grains restent très petits en raison d’une floraison anormale) rend le Lambrusco di Sorbara facile à identifier et, surtout, excellent; cette caractéristique particulière distingue ce cépage des autres Lambruscos. La production est toujours assez limitée, et, certaines années, très « avare » ; la faible quantité est cependant largement compensée par l’excellente qualité.

Lambrusco Grasparossa

Cépage italien de vigueur moyenne qui s’est adapté aux collines présentant des sols argilo-calcaires. Cépage autochtone d’Émilie principalement répandu dans le secteur de Castelvetro, il doit son nom à la couleur caractéristique que prennent la feuille et la rafle. Il arrive à maturité relativement tard, à tel point qu’autrefois la vendange se prolongeait jusqu’à début novembre et parfois au-delà. Il est particulièrement adapté pour fabriquer des vins pétillants avec un bon corps et une bonne harmonie.

_r3_c3

_r4_c1

Lambrusco Salamino

Le Lambrusco Salamino est originaire de la région de Carpi dans le nord-ouest de la province de Modène et des terres situées au sud de Modène. Cépage très vigoureux, avec une bonne production et des grappes extrêmement compactes, cylindriques et coniques. Le Salamino arrive assez tardivement à maturité et il est vendangé principalement à la fin du mois de septembre. Ce Lambrusco doit être consommé jeune, même pour les types doux et pétillants.

Pour rester informé sur les dernières nouvelles et les événements, abonnez-vous à notre
Newsletter